Ma cotisation 🔍
Accueil Etudes
#Transmission #Compétences

La transmission intergénérationnelle des compétences et des expertises (2021)

Les évolutions démographiques, le vieillissement de la population et les départs massifs à la retraite font émerger au sein des entreprises des enjeux de transmission, les situant dans une logique de sauvegarde des savoir-faire. À l’heure où cohabitent dans l’entreprise plusieurs générations, les organisations sont confrontées à la gestion des âges, et plus particulièrement à la transmission des acquis de ceux qui sont sur le départ. Grâce à cette étude, l’ADESATT veut donner aux entreprises de la branche des outils pour répondre aux enjeux de la transmission.
Comment transmettre aux générations futures les savoirs et les savoir-faire ? Comment les dirigeants anticipent la question de la transmission de leur activité ?
Alors qu’elle continue de se développer régulièrement (+7,7 % de salariés entre 2017 et 2018) et fait face à des difficultés importantes de recrutement sur certains métiers, la branche du numérique, de l’ingénierie, du conseil et de l’évènementiel ne compte que 16 % de salariés âgés de 50 ans et plus, contre 26 % dans l’ensemble des branches professionnelles françaises. La transmission des compétences est inhérente au maintien des expertises, de la qualité des prestations et de l’activité. C’est aussi un enjeu prégnant dans une branche, où la valeur ajoutée réside dans la prestation intellectuelle. Elle est pourtant peu considérée comme un enjeu stratégique alors même que 57% des répondants reconnaissent avoir au sein de leur organisation des collaborateurs indispensables à la survie de leur activité.
Par ailleurs, à l’image du tissu économique français, la branche est très majoritairement composée de TPE (97 % ont moins de 50 salariés), pour lesquelles la problématique de la transmission des entreprises se pose avec une forte acuité. Elle touche plusieurs enjeux, au premier rang desquels se situent le maintien des emplois et la pérennisation d’expertises (parfois de niche) des activités liées. Or seuls 51% des chefs d’entreprises ont déjà envisagé de transmettre leur activité un jour. Pour les sociétés unipersonnelles, ce pourcentage tombe à 28%.
Cette étude propose un tour d’horizon sur le rapport à la transmission des acteurs de la branche, les freins à lever et les leviers sur lesquels appuyer. Le rapport est riche en témoignages de dirigeants qui racontent leurs échecs et leurs succès et propose des pistes de solution afin d’instaurer une culture de la transmission et de faciliter la cession d’entreprise.
 
77 %des dirigeants ont besoin d'être accompagnés pour céder leur entreprise
57%des dirigeants considèrent  que certains talents sont
indispensables à la survie de l'activité
  • Chapitres
Participez à la prochaine étude :
Typologie des TPE-PME
Je participe
Je veux recevoir la prochaine étude Je m'inscris