Ma cotisation 🔍
Accueil Etudes
#Mobilité #Déplacements

Déplacements professionnels et articulation des temps de vie des salariés (2020)

Dans la branche, de très nombreux salariés sont appelés à se déplacer dans le cadre de leur activité professionnelle. Cette composante de leur activité est mal connue, alors qu’elle a un impact réel sur la santé, la sécurité et plus largement la qualité de vie au travail. Il était donc important de disposer d'une vision sur la question des déplacements dans la branche afin de sensibiliser les entreprises aux effets induits par les déplacement sur la performance globale.
Alors qu’elle continue de croître régulièrement (+7,7 % de salariés entre 2017 et 2018), la branche des bureaux d’études techniques fait face à des difficultés importantes en matière d’attractivité et de fidélisation des salariés sur un panel large de métiers et dans l’ensemble de ses secteurs d’activité. Dans ce cadre, la qualité de vie au travail (notion globale qui peut intégrer la santé au travail, l’articulation des temps de vie, l’environnement et les conditions de travail, le contexte relationnel de travail...) est, entre autres, l’un des axes RH sur lequel les entreprises de la branche s’appuient pour attirer et fidéliser leurs salariés.

A ce titre, les déplacements fréquents et/ou longs et/ou loin peuvent avoir une influence négative sur la vie des salariés (fatigue, temps de travail allongé par le temps de déplacement, décalage horaire, isolement/solitude du fait d’être éloigné de ces proches sur des temps longs et/ou fréquemment...). Ils peuvent aussi augmenter les Risques Psycho-Sociaux (RPS) et les accidents.

D'ailleurs, on observe que les distances travail-domicile s’allongent, ainsi que les temps de parcours. L’étalement urbain est un facteur important de l’allongement de ces déplacements, qui s’accentue avec le renchérissement généralisé du coût du logement (accession à la propriété et parc locatif et social). Cette évolution des prix incite alors les actifs à rechercher des logements moins chers et plus grands, mais aussi plus éloignés des zones d’activité.

Parallèlement, l’article 51 de la Loi du 17 août 2015 prévoit la mise en place d’un Plan de Mobilité Obligatoire (PMO), pour les entreprises regroupant plus de 100 salariés sur un même site. Ce seuil a été abaissé aux entreprises de plus de 50 salariés par la Loi d’Orientation des Mobilités (décembre 2019). Ces PMO doivent définir des mesures de prévention appropriées sur deux enjeux prioritaires : éviter les déplacements inutiles et réduire l’exposition des salariés en déplacement. Plus généralement, les PMO sont des opportunités pour les entreprises de réfléchir les déplacements dans le cadre du travail. Ce type de réflexion prend en effet tout son sens dans un contexte où les problématiques de développement durable (essor de modes de transports plus propres comme le vélo, la voiture électrique ; et moins risqués comme les transports en commun, le covoiturage...) s’inscrivent dans les mentalités.

L'étude ADESATT présente une photographie des déplacements dans la branche et des pistes d'action en faveur d'une bonne articulation entre les déplacements professionnels et les temps de vie des salariés.
 
30%des salariés se déplacent plusieurs fois par semaine
31%des salariés travaillent dans leur commune de résidence
Participez à la prochaine étude :
Typologie des TPE-PME
Je participe
Je veux recevoir la prochaine étude Je m'inscris